PROMOUVOIR LA SOLIDARITÉ RÉGIONALE
« PENSER À CEUX QUI SOUFFRENT EN AMÉLIORANT LEUR QUOTIDIEN »

– Mettre en place une solidarité régionale, notamment en faveur du 3ème âge, des handicapés ainsi que des mères de famille.
– favoriser la réhabilitation des centres anciens et mise en place des centres de vie réunissant population active et retraitée par la maîtrise concertée du foncier et la réalisation d’hébergements favorisés par les lois de défiscalisation.
– Aides en faveur des personnes âgées à savoir le maintien à domicile, et humanisation des maisons de retraite.
– Dans le cadre des expérimentations nationales la future Région pourrait s’auto saisir d’une mission ambitieuse en faveur des handicapés.
– Soutien à la petite propriété immobilière en créant un programme spécifique d’« accession sociale à la propriété » pour les familles françaises de condition modeste actuellement locataires.
– Créer une ligne budgétaire spéciale au profit de la formation continue des mères de famille qui voudraient revenir sur le marché du travail après avoir élevé un ou plusieurs enfants.
– Exercer un contrôle sur les subventions aux associations à l’efficacité très incertaine et à caractère politique.
– Subventionner le transport des personnes à mobilité réduite en favorisant la liberté de choix entre plusieurs opérateurs et plusieurs formules. Les personnes âgées très dépendantes (maladie d’Alzheimer par exemple) pourraient bénéficier d’un dispositif régional semblable, dans les limites financières disponibles.
– Favoriser l’autonomie et le maintien à domicile pour les handicapés légers et les personnes âgées peu dépendantes, de préférence aux solutions collectives plus coûteuses et plus déstabilisantes.
– Soutien à la création d’antennes collectives d’accueil du troisième et du quatrième age avec des aides spécifiques d’installation de médecins dans le rural.