CULTURE : EXCELLENCE POPULAIRE ET PRIORITÉ DÉMOCRATIQUE

Les grands axes

– L’exigence du succès populaire.
Par un dispositif de financement retenant un seuil minimum de recettes propres.
– L’excellence artistique.
des critères de sélection soumis à l’appréciation d’un collège de pairs, composé de professionnels reconnus et non rémunérés démontrant leur engagement artistique.
– Une culture de l’être et non de l’avoir.
– L’irrigation culturelle du territoire.
– La valorisation du patrimoine.
– Des dispositifs de financement 100% sous conditions.
– Dans une perspective nationale de régulation du nombre d’artistes, du règlement du problème de l’intermittence et d’une filière artistique d’excellence : la création en Région d’une école de formation au métier de comédien ou à la préparation aux concours d’entrée des écoles nationales supérieures.

 

Les outils et dispositifs

– Le dispositif de financement pour une exigence de succès populaire.
– Priorité aux spectacles à capacité de financement par recettes propres effectives.
– Exigence d’un seuil de recettes propres à hauteur de 50% du coût du spectacle.
– Seuil de recettes propres réduit à 40% sur appréciation d’un collège de pairs.

– Des critères de sélection d’excellence artistique avec système de points alloués sur appréciation d’un collège de pairs.
Les critères se déclinent sur la base :
– de grandes oeuvres du répertoire classique national ou international
– d’oeuvres contemporaines à fort potentiel nationales ou internationales

Une liste de critères emportant chacun un point d’évaluation avec une note minimale de 10 points sur les 17 points.

– Modernité :
. de l’oeuvre.
. de la mise en scène.
. de l’interprétation.
. autre expression de la modernité.
– Immuabilité :
. de l’oeuvre.
. du /des personnage(s).
. de la thématique.
– Valorisation de l’être et non de l’avoir :
. richesse de l’être.
. éclairage polyphonique de l’identité de l’être.
– Valorisation du patrimoine :
. régional.
. national.
– Mobilisation d’artistes :
. régionaux.
. nationaux.
– Capacité d’accès au plus grand nombre :
. géographique.
. intellectuelle.
– Capacité de diffusion nationale
– Capacité d’irrigation régionale (rendue obligatoire pour les spectacles financés à 100% par la Région)

– Le dispositif de financement 100%.
En fonction du processus de concertation avec nos partenaires institutionnels (DRAC, Départements, Villes) pour les projets à financement croisé, notre enveloppe du dispositif 100% sera ajustable.
– par avance remboursable pour spectacle nouveau et s’inscrivant sur au moins 3 saisons artistiques
. avec obligation d’atteinte du seuil de recettes propres dès l’issue de la première saison.
. avec obligation de remboursement à hauteur de 20% du financement initial à l’issue de la 3ème saison.
– financement 100% de spectacles à structure légère et à vocation d’irrigation régionale, soumis seulement aux critères artistiques.

 

Exemples de propositions ciblées

Irrigation du territoire, valorisation des investissements culturels régionaux et des artistes
– Nouveau cirque : itinérance dans la grande Région des chapiteaux et de compagnies en résidence du CIRC (Auch).
– Cinéma itinérant de plein air en saison estivale s’inspirant de projets déjà menés par la cinémathèque de Toulouse et la scène nationale de Tarbes.
– Itinérance et structure légère à financement 100% : valorisation des médiathèques par lectures théâtralisées, mini-concerts, comme mission supplémentaire dévolue aux artistes régionaux.

Festivals et spectacles d’envergure
– Un festival du théâtre antique en co-valorisation du Musée antique de Narbonne.
– Un festival Joseph Delteil (poète et écrivain Audois) comme exemple de valorisation des identités et du patrimoine régional de dimension nationale.
– Mise en valeur de l’identité et de l’histoire des Châteaux Cathares par des spectacles d’envergure de type Théâtre, Opéra, Musique-Concert respectant les critères artistiques.
– Le festival Radio-France deviendra itinérant afin d’en faire bénéficier la région entière
– Mise en place d’une péniche-opéra sur le canal du Midi, lien historique entre nos deux parties du territoire.